Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

Paroles

Dans la clarté éphémère
D’un crépuscule pluvieux
J’irai revêtir le suaire
Témoignant de nos adieux

Près de l’arbre encore fragile
Je creuserai un tombeau
Pour abriter notre idylle
En un funeste cachot

Quand les larmes
Inondent mon cœur
Dans mes spasmes
Ton visage demeure
Quand sur la feuille encore vierge
J’esquisse à demi ton nom
A ton autel
Brûle le cierge de ma passion

Quand viendra sur moi l’hiver
Le triste temps des adieux
J’irai retrouver la terre
Où reposent mes aïeux

Et sur mon corps immobile
Se fermera le caveau
Qui scellera l’inutile
Tourment des derniers sanglots

Quand les larmes
Inondent mon cœur
Dans mes spasmes
Ton visage demeure
Quand sur la feuille encore vierge
J’esquisse à demi ton nom
A ton autel
Brûle le cierge de ma passion

Quand les larmes
Inondent mon cœur
Dans mes spasmes
Ton visage demeure
Quand sur la feuille encore vierge
J’esquisse à demi ton nom
A ton autel
Brûle le cierge de ma passion

Quand les larmes
Ont noyé mon cœur
Dans mes spasmes
Ton visage se meurt
Quand sur la feuille presque vierge
S’efface à demi ton nom
A ton autel
S’éteint le cierge de ma passion


Auteurs

Musique & arrangements : Stéphane
Chant : Blandine
Paroles : Stéphane
Instruments : Stéphane

Réseaux sociaux

Comments

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Réseaux sociaux

Fil twitter KP

Go to top