Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

Paroles

Aux confins de l’histoire,
Quand j’avais l’espérance
Dans les temps les plus noirs
Que par un coup de chance
La paix revienne sur Terre,
Je me croyais pouvoir
Stopper la guerre,
Détruire la haine,
Semer la paix,
Comme on s’aime d’amour.

Aux confins de ma vie,
Encore jeune et crédule,
J’avais caressé l’espoir
Que l’homme puisse
Connaître une vie meilleure,
Manger juste à sa faim.
Tout ça n’était qu’un rêve,
L’illusion du destin.
Ai-je appris trop tard ?

Aux confins de l’espace,
Dans un autre univers,
Loin des peurs, des menaces,
Loin des bruits de la guerre,
J’avais construit mon asile.
Je me croyais pouvoir
Quitter la Terre
Fuir ses horreurs,
Semer un monde
Comme on s’aime toujours.

Aux confins de ma mort,
Maintenant proche et sûre,
J’ai renoué avec l’espoir
Que l’homme un jour,
Aura une vie décente
Mangera juste à sa faim.
Ce n’était pas qu’un rêve
Tout était dans mes mains.
Ai-je compris trop tard ?

Aux confins du futur
S’il me reste une chance
De pouvoir encore tenter
De tout te dire
Je te dirai d’abord
Qu’il y a entre tes mains
De quoi construire un rêve
Que feras-tu du tien ?
Comprendras-tu trop tard ?

 


Auteurs

Musique & arrangements : Stéphane
Chant : Blandine
Paroles : Stéphane
Instruments : Stéphane

Réseaux sociaux

Comments

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Réseaux sociaux

Fil twitter KP

Go to top